Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 13:39

Il y a plus d’un mois maintenant, dans la nuit du 13 au 14 avril 2014, plus de 200 jeunes filles âgées de 15 à 18 ans ont été kidnappées dans leur lycée de Chibok au Nord Est du Nigeria. Le 5 mai, le leader du groupe islamiste armé Boko Haram, a revendiqué cet acte et a annoncé que ces jeunes filles seraient mariées de force ou vendues comme esclaves, la raison invoquée étant que les filles n’ont pas le droit d’étudier.

 

Les familles des jeunes élèves se sont aussitôt mobilisées pour pousser le gouvernement de leur pays et la communauté internationale à agir. Les Etats-Unis, la France et toutes les grandes puissances manifestent désormais leur indignation et proposent leur aide aux autorités nigérianes pour sauver ces jeunes otages. Pendant ce temps, cette secte opère un odieux chantage en réclamant la libération de certains de ses membres emprisonnés en échange des jeunes otages et continue à semer la terreur dans tout le pays en multipliant les crimes.

 

Comment supporter de telles horreurs ? Comment accepter qu’au 21ème siècle, les droits des femmes soient encore bafoués à ce point et que de telles violences leur soient infligées? Personne ne doit rester indifférent et la mobilisation doit s’amplifier.

 

Nous affirmons notre solidarité avec les familles de ces jeunes filles et avec le peuple nigérian et nous lançons un appel pressant au gouvernement français et à la communauté internationale en demandant :

 

- Que toutes les mesures urgentes et nécessaires soient prises pour libérer les jeunes otages et mettre fin aux exactions du groupe Boko Haram ;

 

- Que tous les dispositifs ayant pour objet de protéger et sécuriser les filles et les femmes soient renforcés ;

 

- Que les institutions et la justice internationales se mobilisent pour retrouver, juger et condamner les auteurs de ces crimes ;

 

Nous notons que le 5 mai, le Sénat a ratifié à l’unanimité la convention d’Istanbul, laquelle a pour objet de donner un cadre européen à la lutte contre ce fléau que constituent les violences faites aux femmes.

 

Les droits humains fondamentaux, le droit universel à l’éducation et les droits des femmes doivent être garantis partout. Nous demandons que la France mette ce combat au centre de ses politiques de coopération.

Pour la libération des jeunes filles nigérianes

Partager cet article

Repost 0
Published by Elus front de gauche CG 93
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Elus front de gauche CG 93
  • Le blog des Elus front de gauche CG 93
  • : Bienvenue sur le blog des élu-e-s du groupe « communiste citoyen front de gauche pour une alternative sociale et écologique" » au Conseil général de Seine-St- Denis ! Fort de sa diversité, notre groupe s’efforce de faire vivre ses valeurs de solidarité, de justice sociale, de démocratie dans le département. Nous voulons ici vous informer de nos prises de position et de nos combats, recueillir vos propositions et élaborer ensemble une réflexion sur la construction d’une alternative à gauche.
  • Contact

Recherche

Nous joindre


contact@elusfrontdegauchecg93.fr

En recopiant l'adresse ci-dessus

ou en cliquant sur l'enveloppe

ci dessous si votre ordinateur

est équipé d'Outlook

(ou logiciel équivalent)

email08-copie-1.gif

 

boutonfacebook

Archives

Catégories

Informations

demosphere

logo-observatoire-menu-accu.jpg

Legifrance-Le-service-public-de-l-acces-au-droit